SÉJOUR A VAL D'ISERE - LES 50 ANS DE LA FOLIE DOUCE

En janvier 2019, j’ai eu la chance d’être invité par La Folie Douce de Val d’Isère. C’est dans cette station que Luc Reversade, le fondateur nous fait danser par -10 qu’il vente ou qu’il neige (of course). Me voilà parti accompagné de blogueurs lifestyle et journalistes à l’assaut de la montagne pour deux jours de folie ! Invités pour fêter les 50 ans de la Folie Douce, nous avons eu la chance d’inaugurer la cave d’affinage à fromage en compagnie du cabaret mythique qui danse tous les jours en haut des pistes. 

 

JOUR 1

Arrivés à la Folie Douce sous une forte neige et un froid glaçant, nous nous sommes rapidement réchauffés en buvant un verre (avec modération ahah) en dansant sur les tables ! Habillé en bon citadin je n’avais évidemment pas d’équipement contre le froid ! Au diable la peur d’être mouillé, me voilà en basket et jean à déhancher mon sublime corps sur les tables extérieures. Un super souvenir avec les équipes de @oneshotproduction69 et de la @foliedoucevaldisere qui ont réalisé les photos. 

crédit photo : @oneshotproduction69

Plus tard, nous avons récupérer nos skis pour le lendemain, mais avant cela, nous avons découvert l’hôtel les Barmes de l’Ours, là ou nous logions pour une nuit. Il y aurait bien des mots pour décrire cet endroit sublime. Un personnel adorable, des chambres à couper le souffle, des espaces communs typiquement savoyards, le tout au pied des pistes ! 

Petit détour par la chambre pour se préparer, cette fois j’ai enfilé mon bonnet, une doudoune, des chaussures montantes antidérapantes, et nous sommes partis en télécabine (sièges chauffants, mon dieu que ça fait du bien par -10). Nous voilà accueillis par Luc Reversade, les danseurs et tout le staff qui travaille pour la Folie Douce. Un endroit magique refait à neuf il y a quelques semaines. En compagnie de 3 MOF, nous avons dégusté des fromages divins de toute sorte. J’ai fais le plein de calcium comme jamais auparavant ! 

Entouré des journalistes food et blogueurs, des danseurs qui faisaient le show, je me suis même laissé aller à quelques mouvements d’épaules ! Oui, j’ai dansé au son de la musique. 

JOUR 2

Le lendemain matin, le réveil à sonné bien trop tôt. Je me suis réveillé dans mon lit Queen Size, (incroyable), ouvert mes rideaux, la vue donnait sur les pistes. Le soleil quant à lui avait décider de ne pas pointer le bout de son nez, ce n’était qu’une question de temps ! 

 

Petit détour express par la salle de bain et le petit déjeuner. Une idée en tête, glisser sur la piste, telle une Carole Montillet. J’ai enfilé mon casque, mes chaussures de cosmonaute, chevauché mes skis et c’était parti ! Skiant avec toute la bande, j’ai enfin retrouver ces fameuses sensations. Un pur délice. 4h de ski ? Suffisant pour avoir une faim terrible et se restaurer à la Fruitière, toujours au son de la Folie Douce qui ne s’arrête jamais !

crédit photo : @oneshotproduction69

14H …L’heure fatidique, il est temps de saucer son assiette une dernière fois et de quitter les lieux. Nous voilà prêts à plier bagage une fois redescendus en télécabine (siège chauffant à nouveau) et dire au revoir à cette super team de la Folie Douce qui nous a bichonné pour 2 jours. 

 

Je fus ravi d’être invité pour découvrir la maison mère de cette institution ! Car oui c’est bien à Val d’Isère que tout a commencé. Je suis fier d’avoir assisté aux 50 ans de cet endroit mythique, fais la connaissance de blogueurs et journalistes. Terriblement envie d’y retourner, tuu shhuss. 

©2019 by 1m62 / Camille JOLLY