Dimanche matin, il est temps de se lever. Je me dirige vers la fenêtre pour ouvrir les volets. Que vois-je ? De la pluie. Mais pas de la petite pluie… La bonne pluie qui vous donne envie de rester cloitré chez vous toute la journée !

 

Douchés, habillés mais pas encore restaurés ni caféinés, nous partons à la recherche d’une pâtisserie locale. Ici i l y en a, à tous les coins de rue. Ayant grand faim (comme d’habitude), nous nous arrêtons dans une de celles ou les locaux prennent leurs cafés en quelques secondes et repartent pour laisser la place aux autres. Il y a aussi des places assises mais je remarque rapidement que ce sont les touristes qui prennent les banquettes.

 

Je me dirige vers la vitrine vraiment alléchante proposant des pâtisseries. On en choisit quatre qui nous paraissent délicieuses accompagnées de cappuccinos. Étant un passionné de café comme on peut régulièrement le voir sur mon compte Instagram et connaissant la réputation des cafés italiens, j’étais vraiment curieux de me faire mon propre avis.

 

Nous attaquons les pâtisseries. Quatre jolis gâteaux qui n’attendent qu’une chose, être dévorés par nos soins. Ce qu’il en est ressorti ? Un gout de rance. Le chocolat censé être crémeux était plus que pâteux avec un aspect très sec. L’aspect croustillant était sableux et l’on pouvait en effriter les morceaux. Nous n’avons pu finir aucune des quatre pièces, pourtant je suis tellement gourmand que ça me faisait mal de laisser.

La pluie continua de nous suivre jusqu’au Castel dell’ovo. La vue sur le port de Naples est sublime. Si par le plus grand des hasards vous vous retrouvez dans cette ville, je vous conseille de monter tout en haut du fameux chateau. Rattaché à la ville par un petit chemin, il surplombe la ville. Cela vaut le coup d’œil !

 

1/4

L’Histoire passée, nous décidons de nous rendre au Pizza Festival : endroit ou l’on déguste apparemment les meilleures pizzas de la ville. Des dizaines et des dizaines d’exposants présents pour nous faire découvrir leurs recettes. C’est un festival vraiment connu puisqu’il dépasse les frontières italiennes. Il se déroule aussi à New York du 5 au 6 octobre 2019. Nous arrivons sur le lieu et bien sur tout est fermé ! Les horaires n’étant affichés nulle part, impossible d’avoir l’information. En plus de la pluie, tout est désert, pas un chat, pas une personne du festival pour nous renseigner… Nous repartons le ventre vide, trempés. Faisant demi-tour, nous regagnons l’intérieur de la ville pour trouver de quoi nous restaurer. Après avoir sélectionné deux/trois adresses sur Mapster, Instagram et Google, nous constatons une fois de plus, une file d’attente interminable pour chacun des endroits.

Nous nous dirigeons vers une adresse ou il faut attendre 15 à 20 minutes avant même d’être repérés par un serveur pour demander s’il y a de place pour s’installer en terrasse. Attendant 15 minutes de plus pour avoir les cartes et 20 minutes encore pour être servis… c’est plus d’une heure après que nous avons pu déjeuner.

 

La pluie continua de tomber lorsqu’on décida de rentrer à l’appartement récupérer nos valises.  C’en était trop ! Une journée catastrophe à Capri, se faire avoir sur tous les plans, attendre partout pour déjeuner ou diner, subir la pluie, se faire surprendre par le pizza festival fermé… Le bilan fut vite fait. Décision prise, on partit plus tôt pour prendre l’avion. Ne décollant qu’à 20h, on prit la navette après avoir récupéré les valises à 16h. 4h d’attente certes, mais 4h au chaud ! Car oui en plus de la pluie, il faisait vraiment froid !

Le séjour eut un gout plus qu’amer avec tous les ingrédients pour passer un mauvais séjour. Je ne recommanderai honnêtement à personne (sauf aux gens que je n’aime pas) d’aller à Naples. Il n’y a clairement rien d’extraordinaire à voir. Je ne retiendrai que la saleté l’incivilité des locaux, le danger des voitures, les escroqueries envers les touristes. Bref, parfois les voyages ratés ça existe ! Je trouvais ça logique et honnête d’y consacrer un article. Etre blogueur c’est avant tout dire la vérité sur des retours d’expérience, conseiller humblement. Bon je reste curieux de visiter d’autres villes italiennes comme Rome par exemple ! Je ne dis pas non à un autre voyage en terre inconnue !

1/3

NAPLES POUR DEUX JOURS

partie 3

retrouvez les 2 premières parties ici

UNE JOURNEE À NAPLES  

©2019 by 1m62 / Camille JOLLY