MA RECONVERSION PROFESSIONNELLE

partie 4

retrouvez les premières parties ici

DANS UN PROJET TOUT PART DE SOI ! 

Tout projet part de soi. Aller à son rythme, provoquer les opportunités et anticiper l’avenir, voici mes 3 conseils quand on décide se lancer dans un projet. On m’a longtemps répété que personne m’attendrait, que tout devait venir de moi-même. Cela est totalement vrai même si j’ai mis beaucoup de temps à le comprendre. J’avais tendance à le nier, et faire l’autruche. Et quand on fait l’autruche, on a aussi tendance à se plaindre pour de fausses raisons, à se mettre en position de victime et à se dire :

  • Oui, mais moi je n’ai pas eu cette chance que lui il a eu quand il a commencé à monter sa boite !

  • Oui mais moi je n’ai pas l’argent nécessaire !

  • Oui mais l’administration pour moi ce n’est pas possible ! Je n’arriverai jamais à surmonter toutes les étapes de la création d’un projet.

Je suis passé par ces réflexions et il m’arrive encore de sentir passer quelques mots qui envahissent mon esprit. Cette voix intérieure qui vous fait comprendre que vous n’êtes pas capable ! On la connaît tous… Il n’appartient qu’à nous de la faire taire. Et ce n’est pas la chose la plus facile. « Je suis capable ! » Sentir qu’on a de la valeur paraît impossible à percevoir pour soi-même quand on manque de confiance. Il est important aussi de distinguer ce manque de confiance, de l’importance de rester humble et conscient et qu’il est possible que tout peut s’arrêter du jour au lendemain. Je me dis chaque jour que rien n’est acquis.

 

Dans le montage d’un projet, d’une entreprise, tout reste bancal indéfiniment. Il faut être prêt à comprendre que l’on s’engage dans une certaine forme d’instabilité mais qui doit restée mesurée. J’ai souvent tendance à voir le pire, mais cela m’a grandement aidé dans certains cas de ma vie personnelle. Je suis certain que c’est identique pour la vie professionnelle. Etre conscient du risque de ce dans quoi on s’engage est capital. Bien sur, les risques sont différents selon les projets de chacun. Mais ce sur quoi je mets un point de vigilance aussi est la perception de ce  risque. Il est inutile et dévastateur de trop s’en faire et de placer le curseur stress sur position maximale. Bien souvent on dramatise une situation et on perd en objectivité. Ça a été mon cas et bien des fois !

Le stress pour certains est positif et pour d’autres l’est beaucoup moins ! D’ou l’importance d’être bien entouré !

 

Le manque de confiance est si intérieur qu’on se masque de la réalité quant aux divers projets qu’on veut mettre en place. Et c’est là que ça peut venir compliqué ! Très souvent, et j’en sais quelque-chose, nous n’avons pas un comportement forcément rationnel sur la situation, nos compétences, nos acquis et nos chances. Parfois, l’intervention extérieure est nécessaire, une personne dite « de confiance » pour vous faire prendre conscience de la réalité et de l’objectivité de la situation. Un proche ? un expert du milieu ?  Un psychologue ? Et pourquoi pas ! Car bien souvent on s’auto-limite, on a peur, on se sent incapable. Comprendre ce qui nous bloque permet d’avancer et d’atteindre l’objectif fixé du départ que cela soit sur du court ou long terme. Partager ses peurs, sa vision, mettre des mots face à quelqu’un permet une vraie mise à plat de la situation. L’échange permet de trouver des solutions, confronter et trouver de nouvelles idées. La seule difficulté dans cet exercice c’est de pouvoir se livrer. Cela part encore une fois de soi-même.

Dites-vous que TOUT ce que l’on entreprend dans le quotidien, à moyen/long terme que cela soit dans le privé ou dans le professionnel part de sa propre volonté à faire des choix. C’est difficile, mais prendre une décision c’est remettre en question ses principes et convictions pour aller de l’avant et mener à bien un projet qu’il soit personnel ou professionnel.

Demain soir, je terminerai l'article en témoignant sur le symbole de la réussite, à demain ! 

©2019 by 1m62 / Camille JOLLY